Sélectionner une page

Tabac et addictions

“C’est facile d’arrêter de fumer, j’arrête 20 fois par jour.”

Oscar Wilde

La prise en charge d’une addiction se fait à plusieurs niveaux

Il semble à peu près clair pour tout le monde que la cigarette, l’usage de drogues et l’abus d’alcool ne sont pas “bons” pour la santé. Mais cela ne suffit pas toujours à trouver les ressources nécessaires pour s’en libérer. En outre, malgré les nombreuses communications sur le tabac par exemple, rares sont les fumeurs qui savent vraiment ce que contient une cigarette, pourquoi est-ce qu’on peut s’y accrocher et pourquoi nous ne sommes pas tous égaux face aux addictions. Le premier rôle d’un praticien en hypnose spécialisé dans l’arrêt du tabac est d’informer. J’utilise mon bagage scientifique et ma pédagogie pour vulgariser les dernières découvertes en matière d’addiction. Nous définissons ensuite ensemble vos objectifs en utilisant votre motivation comme pilier central de l’accompagnement par l’hypnose. Nous convenons d’un deuxième RDV de contrôle (à annuler sans modération quand vos objectifs sont atteints dès la première séance !) qui pourra faire l’objet d’un renforcement en pleine conscience avec les outils d’Hypnose Humaniste.

La propagande du XXe siècle

Importé en France pour ses vertus médicinales et réservé aux membres de la cour du Roi, le tabac a ensuite été démocratisé puis distribué aux soldats pendant la 1ère guerre mondiale. Mais une fois la guerre terminée, les producteurs de cigarettes ont fait appel à Edward Bernays (neveu de Freud) pour fidéliser la clientèle masculine et faire fumer les femmes. A l’aide de ses connaissances en psychologie humaine, il engendra une propagande aussi terrible qu’ingénieuse qui introduisit un lien fictif entre cigarette et liberté, puis entre fumer et être l’égal de l’homme !  

Les substances ajoutées pour créer l'addiction

La nicotine en elle-même ne rend pas addict ! C’est en 2009 que le réputé Journal of Neurosciences révèle que c’est l’association à certains composés qui, lors de la combustion, crée un savant mélange aux puissants effets addictifs : l’acétaldéhyde, un IMAO, qu’on appelle communément…anti-dépresseur ! Fumer crée alors une sensation de bien-être et de soulagement, qui s’estompe pour laisser monter un stress croissant (environ 40 min après la première cigarette)… engendré par le manque de la substance addictive ! La cigarette ne fait donc que soulager le stress qu’elle crée elle-même ! 

Les causes et intérêts inconscients

Il semblerait que nous ne soyons pas tous égaux face aux stratagèmes élaborés au cours du XXe siècle pour que les gens continuent à acheter des cigarettes. Et c’est normal, puisque nous ne fonctionnons pas tous de la même façon, nous avons une expérience de vie qui nous est propre. Ainsi, certains affirment fumer quand ils s’ennuient, ou par convivialité avec des amis, quand d’autres cherchent à se détendre (alors que fumer provoque un stress différé). Derrière ces croyances se cachent des mécanismes et blocages inconscients, aussi bien comportementaux qu’identitaires…

Décidé à en finir avec la dépendance ?

Le centre de santé et bien-être est à votre disposition pour faciliter votre démarche de changement et de libération.