Sélectionner une page

Qu’est-ce que l’hypnose ?

C’est James Braid qui établit en 1841 les bases scientifiques d’une pratique thérapeutique uniquement verbale : l’Hypnose thérapeutique, qui donnera naissance à la psychothérapie.

Je suis d’avis qu’il serait maladroit de donner une définition de l’Hypnose, tant cette discipline couvre un nombre infini de mécanismes, d’études scientifiques et de techniques. Vous êtes alors libre de considérer que les éléments donnés ici ne sont qu’un début de définition, orientée dans le cadre de l’accompagnement de la personne. 

 

Parce qu’en réalité vous n’avez pas besoin de moi pour faire de l’hypnose, vous en faites tous les jours. En effet, l’être humain expérimente plusieurs fois par jour des états modifiés de conscience (EMC), notamment lors des creux ultradiens (mais aussi en lisant un bon livre, en faisant un footing, en conduisant…)[1]. C’est donc quelque chose de naturel, réalisable et réalisé par tous. Mais vous ne savez peut être pas ce qu’en faire. Enfin pas encore…L’hypnose, c’est avant tout un état modifié de conscience propice à d’importants changements. Le praticien en Hypnose Ericksonienne accompagne la personne dans son état modifié de conscience et utilise le langage et les techniques adaptés à ses objectifs.

 

Les parts inconscientes de notre cerveau (reptilien, limbique) gèrent un grand nombre de paramètres sans qu’on ait à y faire attention (avec notre partie consciente située dans le néocortex), comme la respiration, le rythme cardiaque, la cicatrisation, le système immunitaire, les intuitions, les rêves…). On désigne par facilité ces parties de notre cerveau comme “l’inconscient“. Il ne vous veut que du bien, mais il a une logique et un fonctionnement qui lui sont propres. L’hypnose devient utile pour converser avec l’inconscient et modifier certains de ses rouages pour plus de confort. L’hypnopraticien n’est pas un magicien ; il se forme très sérieusement pour acquérir les techniques d’accompagnement par Hypnose. Il est sanctionné d’une certification au terme d’un examen écrit et pratique.

L’hypnopraticien est bien veillant et bienveillant, il se doit de respecter une éthique et agit uniquement dans l’intérêt de la personne en relation avec ses objectifs [2]. Ce n’est en aucun cas de l’hypnose de spectacle, pour lequel les participants sont soigneusement choisis et conditionnés pour le show, même si les séances n’en restent pas moins spectaculaires. D’ailleurs, saviez-vous que pendant la séance une partie de vous est toujours là en tant qu’observateur caché, et que vous pouvez décider à tout moment d’entrer sous hypnose plus rapidement ou de refuser les suggestions hypnotiques ? Vous sortirez ainsi de vos routines inconscientes…

[1] O. Lockert, Hypnose, evolution humaine, qualité de vie, santé, Editions IFHE
[2] P. D’Angeli, Psychothérapie, Editions IFHE.